Best Of Verviers, "Coup de Coeur", le 9 août 2011, par A. Moxhet

 

De retour à la Galerie Azur, Nicole Stenuit y présente un bel ensemble de sculptures réalisées selon sa technique particulière à base de papier journal.

Contrairement à ce qu’on fait d’habitude quand on travaille le papier mâché, Nicole Stenuit laisse parfaitement apparente l’origine de son matériau de prédilection et l’on peut donc lire de courts extraits de presse, qui ne sont pas toujours sans rapport avec la pièce à la surface de laquelle ils sont intégrés. La femme est généralement présente dans les œuvres de cette artiste, avec des visages d’une grande finesse. Si, comme elle le dit, Nicole Sténuit travaille lentement et minutieusement, son inspiration se nourrit à diverses sources qui vont de la mythologie aux traditions populaires, comme le montrent notamment des allusions aux arbres à clous  combinés aux hamadryades.

On remarquera, d’autre part, que l’artiste acquiert une audace de plus en plus grande vis-à-vis de son matériau de base : des piles de journaux sont intégrées comme socle à certaines sculptures et la tête de Salomé surgit d’un volume dont le mouvement des pages ne cache nullement l’origine. (Avenue Reine Astrid, 48, à Spa, jusqu’au 4 septembre, me-sa : 11-18h, di : 11-13h et 15-18h)             

 

PDF